La côte/Baie St-Ludger

Lieu de villégiature. Vie de rêve, le repos du guerrier. Vous en êtes certain? L’un de ses attraits est aussi son tendon d’Argile…

L’argile est un plaisir. On se plonge dedans, on la façonne, on la découvre, on l’apprivoise. Mais on en subit tout autant l’envers de la médaille. À sa façon, elle est vivante. Elle a ses travers, se défile, s’avère instable, nous joue des tours pendables. La faute aux changements climatiques.

Du coup, il faut agir, agir et réagir. L’érosion des berges est du type  » lentement mais sûrement » et le résultat est spectaculaire. Les moyens pour la contrer le sont autant. Il faut faire preuve de créativité. Avec elle, il faut combattre à son image, être souple, sortir des normes, jouer David contre Goliath, être audacieux, mobilisé, patient. Jouer les Anglais en 1940…

Malgré tout, on y voit aussi un nouvel ordre s’installer. Certains effondrements verdissent, se sont stabilisé, restructuré. Comme une nouvelle paix déclarée. On sent tout de même la fragilité, la précarité, l’entre deux guerres…

Baie St-Ludger, un trésor à préserver. Où la vie change de main de façon peu ordinaire, où la renaissance est surprenante.